Est une organisation, dirigée par des Belges et située au Pérououverte aux entreprises belges, luxembourgeoises ou péruviennes, aux entrepreneurs, gestionnaires, représentants de celles-ci. Elle offre un large panel de services d’informations, de lobbying, de recherches, accompagnements, consultances, contacts, intermédiations, promotions, études de marches, aide à la création d’entreprise au Pérou, recrutements, diffusion pour les entreprises installées, qui requièrent de ces services comme pour les investisseurs désireux de s’informer sur ces pays pour s’installer y ouvrir de nouveaux marchés y rechercher des clients, des produits, des services, importer, exporter, ouvrir des succursales ou des entités locales, organiser des événements, tels que expositions, séminaires, conférences, colloques, repas d’affaires, réunions, « ruedas de negocios », services de traduction et interprétariat centraliser des demandes et offres de stages, etc.

Aéroport International "Jorge Chavez" de Lima considéré un des meilleurs d'Amérique Latine.  Direction de la Chambre CCBLP

La Camara CCBLP ou Chambre de Commerce et Culture de Belgique et Luxembourg au Pérou vise à favoriser le développement des échanges économiques, commerciaux, culturels et autres entre la Belgique, le Luxembourg et le Pérou. Le Pérou, il y a de bonnes raisons de s’y intéresser: L’Union Européenne considèrerait que le Pérou pourrait être plus intéressant et avantageux même que le Brésil déclarait El comercio en janvier 2014.Il faut dire qu’elle constitue le principal groupe d’investisseurs dans le pays avec plus de 50% du total des investissements. Quant à la Belgique elle arrive en 5e position dans les pays importateurs sachant qu’elle représente 6% des exportations du Pérou à même hauteur que la France avec le même pourcentage, après l’Allemagne 23%, l’Espagne 20; l’Italie 16 et les Pays-Bas 10. 

 

 

La Cámara CCBLP ou Chambre de Commerce et Culture de Belgique et Luxembourg au Pérou 

est aussi membre de la Chambre des Chambres Européenne au Pérou ou Euro Camaras, les Chambres Européennes au Pérou

Allemande, Belge et Luxemburgeoise, Espagnole, Française, Grande Bretagne, Italie, Baltique (Lettonie, Estonie), Nordique (5 pays:

Islande, Finlande,Norvège, Suède, Danemark), Roumanie, Suisse, actuellement.

Le Premier Président fut M. Bernd Schmit aussi Président de la Chambre Allemande, le suivant fut M. Eduardo Benavides. 

l'actuel Président est M. Alberto Almendres aussi Président de la Chambre Espagnole.

 

 

 

La Chambre CCBLP collabore aussi avec la Belgo Perú Chamber of Commerce dont le Président est M. Carlos Cabrejo

en Belgique avec lesquels elle a signé officiellement un protocole de collaboration pour étendre et optimiser les pouvoirs d'actions

des chambres de façon multilatérale et efficiente.

 

 

 

 

La Chambre CCBLP possède un protocole de collaboration avec la Chambre de Commerce et de Tourisme du Pérou au Luxembourg 

ou CCTPL dont le Président est M. Jorge Villar et le Vice Président est M. Francisco Malpica

 

 

 

 

La Chambre CCBLP a constitué avec des bureaux d'avocats un Département Légal qui permet nombre de conseils, préparations, élaborations de contrats, de documents, créations d'entreprises, de partnership, de vérifications et si nécessaire de défense ou de demandes selon le cas.

Des l'établissement des contrats, pour éviter les procès à tiroirs sans fin, très longs, très coûteux, le mieux est évidemment l'accord à l'amiable et en cas d'impossibilité d'avoir prévu et désigné l'arbitrage, bien moins long, moins cher, accepté par les différentes parties pour décider. Un groupe important d'arbitres péruviens mais aussi internationaux s'est penché sur la question et a en a généré un de plus. 

 

CONJONCTURE

Il est clair que c'est certainement une bonne période pour travailler avec le Pérou, réfléchir à y investir, recevoir des investisseurs en provenant, y exporter en importer des produits et des services.  Le pays est demandeur (avec des exigences certes beaucoup plus élevées qu'il y a dix ans)  et son économie est crédible et solide en raison de ses multiples attraits. Après des années politiques chaotiques, 2022 et 2023 seront certainement des moments de lobbying intéressant car, 2021 fut une année d'élection présidentielle au Pérou et de, le 28 juillet date de passation de la charge. En 2018, le Président Kuczynski a démissioné et c 'est son Vice-Président M. Martin Vizcarra qui reprit la charge fut démis après environ deux ans de gestion, remplacé par le Président du Congrès Manuel Merino, qui ne resta en place que

5 jours avant d'être remplacé par M. Francisco Sagasti jusqu'aux élections du 11 avril 2021, suite aux dernières élections présidentielle c'est M. Pedro Castillo qui assume le poste depuis la passation de pouvoir du 28 juillet 2021. C'est donc une nouvelle politique qui s'est s'installée dans le pays, où il faut compter avec les éléments de continuité indispensables, les changements nécessaires, les fenêtres d'ouverture à des opportunités dans divers secteurs, avec cette nouvelle Présidence, un nouveau gouvernement, un nouveau parlement qui peine un peu il est vrai a poser ses marques, mais espérons qu'en résultera un cadre favorable aux activités culturelles, commerciales, industrielles, de travail pour la planète et ses habitantes et habitants aussi de façons bilatérales et multilatérales

​La décroissance recelait des opportunités en cascades. qui pour certaines s'amenuisent avec la reprise sachant que les institutions s'étaient rigidifiées et leurs positions s'étaient durcies en raison de la grande attractivité du pays. Ce qui rendait son abord petit à petit plus difficile  (avec des exigences certes beaucoup plus élevées qu'il y a dix ans),  son économie était et conserve des arguments permettant crédibilité et solidité nonobstant les approximations et problématiques politiques tant de l'exécutif, que du législatifs et même du régional en divers espaces du pays, il garde de nombreux atouts. Le pays doit certes assouplir ses formalités et conditions. Cela ne se fera pas d'un coup, mais c'est le bon moment pour s'y intéresser. Car, le pays a montré ses capacités et ses attraits, qu'il s'agisse des productions de ses sols et sous-sols de ses eaux, de son tourisme en construction nonobstant une richesse incommensurable en sites archéologiques, variétés de panoramas, activités potentielles, et le développement d'une économie interne appréciable même si elle ne se réparti pas de façon égale ni sur tout le pays loin s'en faut.  

Les investissements sont un des moteurs qui devraient palier à ce problème et permettre une récupération aux promesses spectaculaires, dès la reprises de productions de grands pays industrialisés compte tenu: de ses richesses en matières premières, du potentiel en main d'oeuvre de tarifs très accessibles (nonobstant une relative rigidité en matière règlementaires), la position de "HUB" économique stratégique et géopolitique de premier ordre en ce qui concerne toute la côte Ouest de l'Amérique du Sud et des communications toujours meilleures avec le reste du Continent et du monde grâce à l'amélioration de ses infrastructures aéroportuaires et portuaires, ses réseaux routiers en extension etc.

 

En première conclusion: l'important sera d'être dans la place lorsque la relance pointera son nez de façon plus marquée. C'est l'affaire de un a deux ans, le temps que la stabilité se récupère et il n'y a pas de raison qu'elle n'arrive pas à le faire. Bien entendu, il sera tenu compte des tendances extérieures, comme de celles du gouvernement de M. Joseph "Joe" Biden et sa Vice Présidente Kamala Harris, après le mandat de Donald Trump et son Vice Président Mike Pence aux Etats-Unis et de ses politiques de protectionisme de son "America First" qui ne se sont pas évanouies, loin de là. Le nouveau discours de M. Joe Biden  et son action confirmera cette action forte sur le plan international nonobstant sa rupture vis-à-vis des positions et politiques de son prédécesseur.  La pandémie du Corona virus ou Covid-19 et les décisions de gestion des divers gouvernements de la planète eurent un impact négatif sur beaucoup de secteurs commerciaux comme les agences de voyages, les restaurants, bars, les hôtels et tous les négoces et professions liés au tourisme, culturels et tous les secteurs liés aux spectacles voire à ce qui cruellement fut considéré "non essentiel", les domaines sociaux (avec nombre d personne ayant perdus leurs emplois, leurs négoces, leurs capacités économiques, glissant pour un nombre indéterminé mais important d'une classe moyenne à une classe de pauvreté ou d'extrême pauvreté etc dans le monde. Rendant plus impératif que jamais de positionner plus fortement nos pays, nos images, nos qualités et spécificités, nos savoir-faire, nos produits, nos services, nos entreprises, nos talents, nos relations, nos idéaux de vie.

 

Bien entendu chaque pièce à son revers et le Pérou ne fait pas exception. Tout n'y est ni de transparence cristalline, ni couleur de rose. Il y a parfois des incohérences, des non-dits, des pièges sérieux qui se sont maintenus. S'y lancer sans garde-fou, sans filet et sans aide est certes aléatoire. Mais les Attaché Commerciaux et surtout les Chambres de commerces bi ou multilatérales sont des actrices clés dans ce domaines. La Chambre CCBLP n'y fait pas exception et peut vous aider à naviguer plus sûrement entre ces écueils, vous en prévenir, vous aider à les identifier, les contourner ou travailler avec vous pour les réduire ou les éliminer aux fins de vous faciliter la vie et vous assurer un développement plus serein, où vous pouvez plus vous concentrer sur vos objectifs qu'ils soient commerciaux, industriels, culturels, ou autres.

Et même s'il peut se présenter des situations ou personne ne pourra faire quoi que ce soit, sa création correspond à un réel besoin, et la conjoncture la rend plus indispensable que jamais. La rejoindre revient à consolider l'importance des acteurs et intervenants Belges et Luxembourgeois ainsi que de leurs marchés tout en leur en ouvrant d'autres.

 

La Belgique en a d'ailleurs parfaitement conscience au point d'avoir réintroduit un Attaché/Conseiller Commercial résident, du FIT (Flanders & Trade Invest) Flamand mais avec compétence pour l'ensemble du pays avec la nomination de Madame Esthefani López en remplacement de  M. Pieter Embo.

Capture d’écran 2016-04-04 à 16.22.27.png

In Deutsch

News

COP20 Conférence internationale sur le Climat (GB/ESP)

du 02 au 12 décembre 2014

 

Mission Princière Colombie > Pérou

du 19 au 25 octobre 2014

| Bogota - Lima   

Autour de la Nouvelle Chambre Européenne EuroCámaras

|Lima Pérou 

 

Expos, Foires, Evénements​

2014/2015 | Au Pérou   

21/07 

Fête Nationale/ Nationale Feest  |

de Belgique/ Van België

Prochain Business Club de TRAVAIL

Sept. 21 | by Name   

 

ATTENTION Le site web de la Chambre CCBLP est en construction permanente pour vous offrir toujours plus.
Certaines pages peuvent donc être moins achevées, corrigées que voulues. N'hésitez pas à y revenir ou à prendre contact avec nous pour solliciter plus d'éléments en telle ou telle page ou obtenir directement les éléments manquants s'il n'était pas prévu d'étoffer plus telle ou telle page.

          Lima=GMT - 5         Bruxelles=GMT + 1 ou +2

                                                    Hiver/Eté

 

 

Une tradition efficace visant au dynamisme, au développement, à la prospérité et au bien-être.

Tous les pays industrialisés à forte dynamique et/ou culturellement développés dans le monde possèdent des Chambres de Commerce dans les pays potentiellement intéressants ou la qualité des relations le leur permette. 

Des problèmes ? Possible d'en trouver plus ?

La réponse est évidente.
Mais, Nous suggérons des pistes, des contacts, des actions, des solutions !